Chez Eliane Daphy (site officiel - méfiez-vous des contrefaçons)

Accueil > A l’auberge virtuelle de la bonne arrive > * Chez Eliane Daphy > En savoir plus… > Qui c’est, la dame ? > Ethnologue en terrain Carmen à Bercy (1989)

Ethnologue en terrain Carmen à Bercy (1989)

jeudi 13 juillet 2006

1989 (avril-mai) : j’effectue une enquête de terrain sur l’arrivée du micro à l’opéra. Les "informateurs" ont accepté d’avoir une ethnologue "dans leurs pattes". L’un d’entre eux arrive un jour avec un appareil photo polaroïd (nouveau pour l’époque). Il fait un "album souvenir", j’en fais partie.

JPEG - 20.2 ko
Daphy & co. Carmen à Bercy - 1989

Crédits : photo X
De gauche à droite : Eliane Daphy, X, Chris Eckers (sonorisateur HF).

Avis aux internautes qui se retrouvent sur cette page en ayant interrogé des moteurs de recherche pour trouver des photos pornographiques ou la poupée manga Carmen X : erreur d’aiguillage, ici, pas de photos pornos, "photo X" signifie "photo dont l’auteur est inconnu de l’ethnologue"… Ceci dit, j’ai décidé de ne pas changer pour autant le texte de cette page, et j’observe avec curiosité les recherches en ligne qui font arriver sur mon site, du genre "Carmen X" ou encore plus étonnant "ethnologue photos X", ou, encore plus rigolo "ethnologue nue". Où se logent les phantasmes, quand même, chercher des photos d’ethnologues tout nu.e.s ? en train de batifoler avec leurs informateurs ? Cela me fait penser à la grande méprise originelle provoquée par le titre de l’ouvrage de Margaret Mead Mœurs et sexualité en Océanie (Terre Humaine, 1968), devenu best-seller, en partie à cause de l’ambiguïté de son titre, absente du titre original 1928 : (en) Coming of Age in Samoa. A Psychological Study of Primitive Youth For Western Civilisation (1928).

"Quand et à quelle occasion avez-vous entendu parler de l’ethnologie ?", à cette question rituelle accompagnant la remise de leurs "fiches personnelles pour le professeur", dans les années 1980, un des étudiants -un des seuls hommes présents dans ce cours d’élèves infirmières- répondit avec humour et courage. A 15 ans, en fouillant dans la bibliothèque des parents d’un copain chez qui je passais le week-end (chez moi, il n’y avait pas de livres), j’avais emprunté ce bouquin sans me faire voir. J’ai été très déçu par le contenu, qui ne répondait pas à mes espoirs, mais depuis, je lis beaucoup d’ouvrages d’ethnologie…" Qui sait ?]]