Chez Eliane Daphy

Accueil > Recherches et matériaux > Des mœurs éditoriales scientifiques en SHS > ça s’ passe comme ça dans la recherche : ou les très curieuses mœurs de la (...) > Lapsus ou pratiques langagières de la tribu des autrologues

Lapsus ou pratiques langagières de la tribu des autrologues

Page créée le 21 septembre 2006 - Actualisée le 18 février 2009

vendredi 13 février 2009, par Eliane Daphy

  • Octobre 2007

La petite travailleuse de base a rendez-vous avec son supérieur hiérarchique, chef Union Mixte des Recherchants où elle est affectée. Union sous double tutelle (deux bretelles) : Ecole des Zétudes en Hauteur de Saint-Germain-des-Près, et Centre Soviétique de la Recherche d’Etat. Elle essayer d’expliquer à son Supérieur Dominant pourquoi elle ne comprend pas le fonctionnement de son UMR, qui la plonge dans la perplexité. Le chef répond très gentiment : c’est normal, ici tu n’es pas dans une Union Mixte des Recherchants du Centre Soviétique de la Recherche d’Etat, mais dans un Centre de l’Ecole des Zétudes en Hauteur de Saint-Germain-des-Près. Les règlements du Centre Soviétique de la Recherche d’Etat ne s’appliquent pas aux Centres de l’Ecole des Zétudes en Hauteur de Saint-Germain-des-Près, c’est facile à comprendre.

  • Décembre 2007

Etats généraux de l’autrologie. Premier débat, dans la salle en friche du Vieux Musée Démodé. Au programme, des réflexions collectives sur la meilleure manière de sauver l’autrologie. L’objectif est clair, arriver à tenir trois jours, et pouvoir proclamer en conclusion : "On peut être contents, rien n’a été résolu, bravo". La responsabilité qui pèse sur les épaules des chefs des associations à la tribune est lourde, ils doivent réussir à éviter les sujets qui fâchent, construire le consensus. Un étudiant en grève contre la LRU intervient, il décrit les violences policières, il demande une motion de soutien, que l’assemblée prenne position contre la LRU. Le président de tribune, chef d’une des deux associations concurrentes d’autrologues, réussit à passer à autre chose, mais l’étudiant, teigneux, revient à la charge et réclame de nouveau le micro. Le chef des autrologues lui donne la parole en disant : "prenez le métro et partez " - au lieu de "prenez le micro et parlez". Dans la salle, presque personne ne réagit… et la motion n’est pas mise au vote.

  • Printemps 2006

Dans une salle de la Grande Ecole Parisienne de Prestige, la présidente de l’Association des Autrologues Professionnels a convoqué tout le gratin en grande urgence. La situation est grave, il faut sonner le tocsin.
On parle de la discipline, il faut la sauver.
L’ancien Grand-Chef adjoint de la Sous-branche des représentants élus de l’Autrologie à Grand Organisme Etatitique Spécialisé en Sciences prend la parole ; il est un peu énervé. Il s’exclame :
"Vues les frontières foireuses de l’autrologie"… foireuses, à la place de poreuses.
Ce qui fait beaucoup rire les éminents autrologues.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)