Chez Eliane Daphy

Accueil > Vrac A l’auberge virtuelle de la bonne arrive > * Chez Eliane Daphy > Vieilleries > Vues de ma fenêtre au Raincy : Eric Raoult, mon ex-maire, ex-député-godillot > 2007.05.26 - Eric Raoult en remet une couche - tract n°2

2007.05.26 - Eric Raoult en remet une couche - tract n°2

samedi 26 mai 2007, par Eliane Daphy

Objectif du député-maire Eric Raoult candidat à sa succession. Dans ma boite aux lettres, samedi 26 mai 2007.

Tract n° 2, suite du trac vert, avec menaces aux électeurs de Clichy-sous-Bois (22 mai) sur ce site.

Défendre l’identité de sa Ville et rester différent

Le candidat insiste sur la dimension "local" des élections législatives dans sa circonscription, de son point de vue réduite à la dimension "Le Raincy", alors que la circonscription compte une partie des villes de Clichy-sous-Bois et de Livry-Gargan : que sa ville bourgeoise reste "différente", et ne ressemble pas à la ville voisine… qui fait partie de sa circonscription.
En clair, ce candidat propose de représenter à l’Assemblée nationale les électeurs du Raincy, mais pas ceux de Clichy-sous-Bois. Drôle de manière de concevoir le rôle d’un député, il me semble. Comme une petite confusion entre la fonction d’un député et d’un maire.

Sarkozy veut défendre l’identité nationale comme l’invasion immigrée et l’internationalisme des ex-soixanhuitards… Raoult est moins ambitieux : il veut seulement défendre l’identité municipale (dans son tract, il écrit "de notre Ville", avec une majuscule…). Il propose comme programme politique : "Nous ne voulons ressembler ni à Clichy-sous-Bois, ni à Bobigny". Des villes avec des logements sociaux, certes, pas comme au Raincy, certes, où dominent les belles demeures aux splendides parcs privés. Mais aussi, pour Bobigny, une ville avec une maison de la Culture qui présente des spectacles de niveau international - théâtre, musique-, fréquentés aussi par des parisiens ; pour Clichy-sous-Bois, une ville qui participe au festival de jazz Banlieues bleues.

"Le 17 juin, le Raincy jouera son avenir", nous affirme Raoult. Que veut-il nous faire comprendre : si ce n’est pas lui qui est élu, si c’est un PS, ou un PC, ou une écolo, ou un Modem, ce sera la fin du Raincy ?

Si Monsieur Raoult gagne les élections, lui qui est "un ami du Président Nicolas Sarkozy", comme il l’affirme dans un autre tract accompagnant le tract "identité municipale", que fera-t-il pour protéger l’identité de sa Ville ? Il demandera à son ami le président le rattachement dans le département des Hauts de Seine ?