Chez Eliane Daphy

Accueil > Recherches et matériaux > Des mœurs éditoriales scientifiques en SHS > ça s’ passe comme ça dans la recherche : ou les très curieuses mœurs de la (...) > 2007 - Heurs et malheurs de l’ethnologie…

2007 - Heurs et malheurs de l’ethnologie…

nouvelle citation le 20 juin 2007

mercredi 20 juin 2007, par Eliane Daphy

Je griffonnais il y a longtemps des citations dans les marges de mes cahiers d’écolière, je continue à le faire.

  • Le malheur de l’ethnologue
    ”Ce qu’il y a de déprimant dans l’ethnologie, c’est que, chaque fois que l’on aborde une question, il faut faire la recension de toutes les inepties qui ont été écrites à son sujet par autant de Trissotin en toge, alors que dans les sciences vraies une seule expérience concluante abolit toutes les erreurs précédentes.”
    Luc de Heusch, Mémoire, mon beau navire. Les vacances d’un ethnologue, Arles, Actes Sud (Un endroit où aller), 1998, p. 119. [ISBN 274271555X]
  • La vocation de l’ethnologue
    ”On a souvent dit – je ne sais pas si c’est généralement exact, mais c’est probablement vrai pour beaucoup d’entre nous – que la raison qui nous a poussés vers l’ethnologie, c’est une difficulté à nous adapter au milieu social dans lequel nous sommes nés.”
    Claude Lévi-Strauss, Entretiens avec Georges Charbonnier, Paris, Julliard (Agora Presses Pocket), 1961, p. 17. [ISBN 2-266-032-63-1 - Ces entretiens ont été diffusés sur l’antenne de la RTF (Radio Télévision Française - France III) à l’automne 1959.]
  • La conscience de l’aberration
    ”Pour la description de la demande en mariage, nous souhaitons comme nous le faisons tout au long de ce texte, préserver l’anonymat des participants […] Nous avons désigné les différents groupes par des prénoms qui sont constamment utilisés chez les Rom Kalderash, et à l’intérieur des ces groupes, les individus par des lettres. Nous avons conscience de l’aberration que constitue cette pratique : désigner par un matricule des hommes dont nous proposons de montrer ce qui fait l’identité et ce qui fait la vie.”
    Patrick Williams, Mariage tsigane. Une cérémonie de fiançailles chez les Rom de Paris, Paris, Selaf/L’Harmattan (L’Europe de tradition orale), 1984, p. 21 [ISBN 2-85802-399-6 - 2-85297-160-7]
  • Ethnologiser l’ethnologue
    ”Nous voulons découvrir le caché et le non-dit ; ce que l’on nous dérobe nous paraît seul digne de notre attention ; nous sommes donc à l’affût des rumeurs, des querelles, de tous les indices qui pourraient nous conduire à l’entrée de ce monde souterrain où nous croyons que se tapit la vérité de nos hôtes, et nous mesurons notre talent à la capacité que nous avons de surprendre leurs secrets. Je me suis souvent demandé quelle serait mon attitude s’il m’arrivait d’être interrogé par un ethnologue ; aujourd’hui, je n’hésite guère sur la réponse : je le mettrais à la porte sans autre forme de procès.”
    Emmanuel Terray, Lettres à la fugitive, Paris, Editions Odile Jacob, 1988, p. 44-45 [ISBN2-7381-0032-5]

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)