Chez Eliane Daphy

Accueil > W Archives ouvertes HAL & co > Archives ouvertes : politique institutionnelle et positions des (...) > 2006.06.21. Le DG du Cnrs invite à déposer en Open archives

2006.06.21. Le DG du Cnrs invite à déposer en Open archives

mercredi 21 juin 2006, par Eliane Daphy

Le DG du Cnrs invite à déposer en Open archives (21 juin 2006)

Extrait de la lettre d’Arnold Migus (DG du Cnrs) aux directeurs des laboratoires Cnrs :

… je souhaite que vous invitiez tous les chercheurs des unités propres ou associées au CNRS à déposer, chaque fois que c’est possible, les « manuscrits » de leurs travaux sur la base Hal, les rendant ainsi librement consultables par la communauté scientifique internationale. Outre une large visibilité immédiate des travaux de recherche, ce dispositif permettra, dans un cadre académique, une préservation à long terme des documents sous forme électronique. Il permettra également aux laboratoires et institutions une identification facilitée de leur production scientifique via une « collection »2 constituée sur la base « Hal ».

Lire la suite en téléchargeant le pdf sur le site du CCSD… Lettre du DG du Cnrs sur les Open archives [1] http://ccsd.cnrs.fr/IMG/pdf/DGauxDU...


Quelques commentaires

De nombreux collègues n’ont pas été informés de cette lettre ; j’ai en effet pu constater que les informations de la direction du CNRS (générale ou département) n’étaient pas systématiquement diffusées par les directeurs de laboratoire.

Par ailleurs, cette directive a eu peu d’impact sur l’augmentation des dépôts en SHS. Il m’a été souvent proposé comme explication d’une part que les chercheurs de ce département ne se sentiraient pas toujours très concernés par les directives de la direction générale de leur institution ("en SHS, ce n’est pas pareil"), et d’autre part que les universitaires ou non-statutaires membres de laboratoires SHS ne sentiraient pas concernés par les directives du CNRS…


[1On peut également télécharger directement la lettre sur ce site pdf/DGauxDU_060621.pdf, stockage réalisé par précaution, car les sites institutionnels du CNRS ont l’étrange habitude de ne pas conserver leurs archives en ligne…