Chez Eliane Daphy

Accueil > Recherches et matériaux > Mémoires de l’ethnologie : édition scientifique en archives ouvertes > Jacques Gutwirth en archives ouvertes > 2008.03.27. Jacques Gutwirth. L’anthropologie urbaine en France. Un regard (...)

2008.03.27. Jacques Gutwirth. L’anthropologie urbaine en France. Un regard rétrospectif (inédit - archives ouvertes Hal-Shs halshs-00267536)

mercredi 30 avril 2008, par Eliane Daphy

Référence de publication
Gutwirth Jacques, 2008, « L’anthropologie urbaine en France. Un regard rétrospectif », oai:hal.archives-ouvertes.fr:halshs-00267536_v1, 21 p.


halshs-00267536, version 1
oai:hal.archives-ouvertes.fr:halshs-00267536_v1
Contributeur : Jacques Gutwirth
Jeudi 27 Mars 2008

Résumé
L’article présente l’histoire en France de l’anthropologie de la ville ou dans les villes. Il y eut d’abord quelques travaux isolés dans l’œuvre de certains ethnologues, notamment africanistes, mais les véritables initiateurs furent, dans l’ordre chronologique, Colette Pétonnet, Jacques Gutwirth et Gérard Althabe, avec une suite de travaux de recherche et d’articles de réflexion publiés à partir de 1968. L’essor de l’anthropologie urbaine devint patent vers 1980 : divers colloques, des numéros thématiques de grandes revues, Ethnologie française (1982, 12/2), L’Homme, (1982, XXII, 4), la firent plus largement connaître. A partir de 1979 plusieurs enseignements universitaires d’anthropologie urbaine, y compris au niveau doctoral, furent mis en place et les travaux, par de jeunes chercheurs, sur le champ urbain, mais aussi suburbain et périurbain, se multiplièrent. Les questions méthodologiques et épistémologiques que suscitaient les recherches furent-elles aussi largement abordées. Vers 1990 divers chercheurs élargirent la perspective à « l’anthropologie du proche », mais celui-ci vit surtout en milieu urbanisé et l’anthropologie urbaine reste florissante.

Abstract
This article presents the history of urban anthropology in France. There were first a few studies in cities, which however remained isolated within the works of some anthropologists, mostly Africanists, but the true instigators were in chronological order Colette Pétonnet, Jacques Gutwirth and Gérard Althabe, with series of researches and discussion studies published from 1968 onward. The true development of urban anthropology began about 1980 : various conferences and thematic issues of anthropological journals, Ethnologie française (1982, 12/2), L’Homme (1982, XXII, 4), made her well-known. From 1979 onwards several university courses in urban anthropology, also on graduate level were established and studies, by young researchers, on urban, but also on suburban and on urban periphery fields, grew in number. Methodological and epistemological questions were now widely approached. About 1990 some anthropologists enlarged the perspective to an “anthropology of neighbouring people”, but those live mostly in urban context, and urban anthropology still thrives.

  • Commentaires Eliane Daphy (21 février 2009)
    Un texte récent, inédit, de Jacques Gutwirth, qui propose une histoire rétrospective de l’anthropologie urbaine en France.
    A mettre en perspective avec les publications de l’auteur sur ce thème, en archives ouvertes sur Hal-SHS (documents préparés et déposés par mes soins, à l’exception de ce dépôt).
    A mettre également en perspective avec les publications en archives ouvertes de Colette Pétonnet (cf. la rubrique sur ce site, co-fondatrice avec Jacques Gutwirth du Laboratoire d’anthropologie urbaine (LAU CNRS UPR34) ainsi que celles des autres membres du LAU-UPR34, rassemblées dans la collection de publications en archives ouvertes du LAU sur Hal-SHS (une collection créée par Eliane Daphy en 2005, qui regroupe les documents en archives ouvertes des membres du LAU - publications datant d’avant le 31-12-2009).





Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)