Chez Eliane Daphy

Accueil > W Archives ouvertes HAL & co > Archives ouvertes du IIAC : responsable Eliane Daphy, ingénieure (...) > 2007.09.28. Réponse à l’appel d’offres du TGE-ADONIS CNRS département (...)

2007.09.28. Réponse à l’appel d’offres du TGE-ADONIS CNRS département SHS

Daphy IIAC - Préfiguration du "code de navigation" des archives ouvertes sur Hal-SHS : projet refusé

mardi 6 juillet 2010, par Eliane Daphy

TGE Adonis - UPS SupAdonis CNRS 2916
Réponse à l’appel à projets (Août 2007)
Outils innovants de traitement numérique pour la valorisation et la diffusion des données

Préfiguration du "code de navigation" des archives ouvertes sur Hal-SHS (28 septembre 2007)

Éliane Daphy, ingénieure CNRS responsables des Archives ouvertes du IIAC

Institut Interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain
IIAC UMR 8177 CNRS-EHESS - 105 Bd. Raspail - 75006 Paris
http://www.iiac.cnrs.fr/spip.php?article19

Direction : Jean-François Gossiaux, directeur d’études EHESS, directeur du IIAC gossiaux@msh-paris.fr

Le projet propose la réalisation d’un code de navigation sur Hal-SHS – ou code de bonne conduite – pour contributeurs et utilisateurs des archives ouvertes.
Le nombre de dépôts sur Hal-SHS (créé en janvier 2005), en évolution régulière, permet aujourd’hui de faire l’analyse des erreurs, maladresses, difficultés…, qui, selon mon hypothèse, sont similaires quelles qu’en soient les dimensions (techniques et symboliques). Ces écueils font de Hal-SHS un outil dont les possibilités sont sous-exploitées. Le nombre de contributions en SHS, bien qu’en nette évolution, est inférieur aux potentiels de documents déposables. Et le nombre de contributeurs n’ayant déposé qu’un seul document est fort important.
L’étude concerne les différents partenaires de Hal-SHS, le CCSD, les auteurs (contributeurs et contribués, tous statuts confondus), les contributeurs, les laboratoires, les éditeurs (privés et institutionnels), les tutelles (CNRS, Universités, Grandes écoles) ; à un niveau élargi, les archives institutionnelles en OAI (Persée, Revues.org), et les revues électroniques en ligne non OAI. De la préparation du document à déposer à sa valorisation, les étapes de la chaîne opératoire de ce mode de diffusion des publications scientifiques, relativement nouveau, du moins dans le domaine des SHS, seront expertisées.
Les objectifs principaux sont : optimiser les dépôts sur Hal-SHS et augmenter leur lisibilité – et donc le retour sur investissement des auteurs ; améliorer la qualité et la valorisation des dépôts – et donc leurs consultations/citations ; démontrer aux auteurs encore réticents l’intérêt des AO, pour la promotion des travaux personnels, des laboratoires, des disciplines, des institutions, et donc, de la recherche française.
Il sera porté une attention particulière aux collections, service disponible sur Hal-SHS, jusqu’à présent relativement peu exploité (66 collections de laboratoires proposées sur Hal-SHS en septembre 2007, à mettre en perspective avec le nombre des unités SHS CNRS, 345). En particulier, sera étudié le système des « sous-collections », susceptible de résoudre les questions d’identité posés aux chercheurs dont les laboratoires ont été regroupés. L’étude testera également la création et et la gestion collective de collections disciplinaires.
L’étude portera également sur la manière de valoriser les éditeurs (de plus en plus nombreux) qui ont autorisé le dépôt de documents numérisant leur maquette propriétaire (de type éditions du CNRS), ou le dépôt des versions auteurs pendant la période d’embargo ; dans le double objectif de les remercier de cette action, et de démontrer que, si la concurrence édition papier/archive ouverte existe, elle n’est pas le seul modèle de coopération en usage. Le code de navigation permettra aux auteurs participant aux archives ouvertes sur Hal-SHS, en contribution scientifique directe (CSD), d’optimiser leurs pratiques et d’éviter les erreurs récurrentes des contributeurs novices. L’étude s’appuiera sur les outils de l’ethnologie, l’observation ethnographique participante directe.

Exemple d’articles proposés :
• préparation d’un document ;
• modèle de demande d’autorisation maquette à un éditeur ;
• modèle de page de couverture d’un document ;
• modèle de CV de publications valorisant les dépôts.

Mots-clés : Hal-SHS ; Archives ouvertes ; contributeurs en CSD ; code de navigation.


Mon projet a été refusé par le TGE-ADONIS. Il avait bénéficié pour sa conception des précieux conseils de Minh Ha Duong, économiste HDR, alors chargé de recherche au CNRS (CIRED), et de Frank Laloë, physicien, chercheur au CNRS et inventeur de HAL, alors chargé de mission aux archives ouvertes auprès de lu Directeur Général du CNRS, Arnold Migus, et Président du CPAO-CNRS (Comité de Pilotage des Archives Ouvertes). C’est Frank Laloë qui a négocié avec le président des éditions du CNRS (éditeur privé) l’autorisation de déposer sur HAL en Archives ouvertes les ouvrages épuisés des éditions CNRS avec maquette propriétaire.
Frank Laloë n’a pas été invité à faire partie du premier Conseil scientifique du TGE-Adonis CNRS (dont été membre Jean-François Gèze, PDG des éditions La Découverte). La composition du premier Conseil scientifique du TGE-ADONIS (dont faisait également partie Isabelle de Lamberterie, juriste, directeur de recherche au CNRS, alors Directeur-Scientifique Adjointe au département SHS-CNRS) n’est plus accessible sur le site d’ADONIS-CNRS. J’espère que le CNRS va un jour prendre conscience de l’importance de donner des URL pérennes aux pages de ses sites administratifs, et prendra la décision d’en assurer la conservation et la consultation sur Internet.

Voir la collection des Archives ouvertes du IIAC
NO ADONIS INSIDE
 

NO ADONIS INSIDE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)