Chez Eliane Daphy (site officiel - méfiez-vous des contrefaçons)

Accueil > Chansons-papier et édition musicale > Du temps des cerises aux feuilles mortes - canular de l’université de (...) > Viens poupoule, chanson créée par Félix Mayol : une preuve scientifique de sa (...)

Viens poupoule, chanson créée par Félix Mayol : une preuve scientifique de sa place dans le Grand Répertoire de la Chanson Française

mercredi 11 mai 2011, par Eliane Daphy

Paul Dubé et Jacques Marchioro, les apôtres qui se dévouent depuis 2001 à écrire les L’Évangile selon Saint Félix Mayol (©2001-2011 Paul Dubé et Jacques Marchioro), pour le plus grand bien de l’histoire de la chanson française, sur le site canular de l’Université de Napierville "Du temps des cerises aux feuilles mortes" 3w.chanson.udenap.org emploient strictement, avec la grande rigueur qui est la leur, une norme d’évaluation (non explicitée) qui permet de faire entrer ou non une chanson (un parolier, un compositeur, un illustrateur…) dans le :

Grand Répertoire de la Chanson Française

Il convient de ne pas oublier de mettre des majuscules à « grand », à « répertoire », à « chanson » et à « française », afin de pas discréditer cette noble cause.

J’ai le plaisir de leur présenter aujourd’hui un nouveau document scientifique qui viendra enrichir leur fonds documentaire ; cette image d’un petit format permet de prouver que Félix Mayol est bien cette Grande Vedette Inoubliable de la Chanson.

Le titre créée par Félix Mayol, Viens Poupoule (Trébisch & Christiné/Adoph Spahn arrangée par Christiné) a été repris dans les années cinquante par Rogers, très célèbre chanteur du moment.

Voici donc, en première exclusivité mondiale, l’image de cette partition "petit format". Elle viendra en bonne place dans le nouveau chapitre que je me permets de suggérer pour L’Évangile selon Saint Félix Mayol (©2001-2011 Paul Dubé et Jacques Marchioro) : la descendance des chansons du répertoire Mayol.

Eliane Daphy Mayol Viens Poupoule

Cette page est dédiée à la mémoire de mon ami Jean-Claude Klein (1943-1995), historien, auteur du Florilège de la chanson française (1990, Bordas, 254 p. - ISBN 2-04-018461-9), ouvrage largement pillé par les apôtres de Saint Félix Mayol, quoique fort peu cité (6 occurrences).

Klein, Jean-Claude de son prénom, et non Jean-Pierre, comme l’ont écrit les apôtres canulardiers.

jean-Claude Klein - canular Université de Napierville

- Ajout juin 2014 : la version par Philippe Clay, depuis Deezer le voleur, qui attribue la chanson à Fernand Raynaud, ne cite pas les auteurs, et ne précise pas la date de l’enregistrement original. Pour l’historiographie chansonnière, on est mal, animal… D’une part, le patrimoine est marchandisé par des multinationales se souciant plus des bénéfices de leurs actionnaires que des droits des auteurs, qui vendent de la chanson comme ils vendraient de la lessive. D’autre part, le patrimoine chansonnier est diffusé par des contre-facteurs canulardiers, prétentieux ignorants, considérés par plus ignares qu’eux comme des spécialistes.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)