Chez Eliane Daphy

Accueil > Wikipédia®, en observatrice ex-participante > Wikipédia, Ordre nouveau et ses « ennemis d’extrême gauche »

Wikipédia, Ordre nouveau et ses « ennemis d’extrême gauche »

samedi 21 décembre 2013, par Eliane Daphy

L’introduction de l’article Ordre nouveau est le suivant sur Wikipédia depuis le 6 novembre 2013 à 10:34 :

« Ordre nouveau (forme courte du Centre de recherche et de documentation pour l’avènement d’un ordre nouveau dans les domaines social, économique et culturel) était un mouvement nationaliste français actif entre 1969 et 1973, et dont la croix celtique était l’emblème. Ses ennemis d’extrême gauche le qualifient habituellement comme ayant appartenu à l’ “extrême droite néo-fasciste“[1]. »

Le texte précédent était : « Ordre nouveau (forme courte du "Centre de recherche et de documentation pour l’avènement d’un ordre nouveau dans les domaines social, économique et culturel") était un mouvement d’extrême droite néo-fasciste ». Le 6 novembre 2013, Celette a modifié en précisant : « Ses ennemis d’extrême gauche le qualifient habituellement comme ayant appartenu à l’ “extrême droite néo-fasciste“[1]. ».

La note [1] renvoie à de nombreux auteurs et ouvrages, précisant qui sont ces « ennemis d’extrême gauche » qui osent traiter de « néo-fasciste » ce sympathique mouvement politique nationaliste.

Voici le texte de la – très longue – note (le gras sur le nom des auteurs mentionnés est mon initiative).

« Occident, Ordre nouveau, Faire front puis le Parti des forces nouvelles ont incarné successivement une tradition néo-fasciste [...] C’est François Duprat, membre de leur courant, qui emploiera le terme avec le plus de constance pour caractériser les organisations où il milita », René Monzat, Enquêtes sur la Droite extrême, Le Monde-Éditions, 1992, 339 p. (ISBN 978-2878990409) p. 268 ; Voir également Joseph Algazy, L’extrême-droite en France de 1965 à 1984, L’Harmattan, 1989, 342 p. (ISBN 978-2738402295) p. 126 ; Pierre Milza, Fascisme français. Passé et présent, Flammarion, 2000, 465 p. (ISBN 978-2080812360) p. 337 ; Alexandre Dézé, Le Front national : à la conquête du pouvoir ?, Armand Colin, 2012, 194 p. (ISBN 978-2200275242) p. 28 ; Fiammetta Venner, Extrême France : les mouvements frontistes, nationaux-radicaux, royalistes, catholiques traditionalistes et provie, Grasset & Fasquelle, 2006, 518 p. (ISBN 978-2246666011) p. 104 ; Pierre André Taguieff, Sur la Nouvelle Droite : jalons d’une analyse critique, Descartes et Cie, 1994, 425 p. (ISBN 978-2910301026) p. 200. »

Wikipédia apprend toujours beaucoup à ses lecteurs, par exemple dans cet article que Pierre Milza et Pierre André Taguieff sont d’extrême gauche. L’information a été publiée par Celette, une wikipédienne respectable et respectée ; depuis le 6 novembre 2013, plus de 3 000 lecteurs ont profité du savoir encyclopédique de celle qui se présentait sur sa « page utilisateur » comme titulaire d’un bac avec mention très bien et étudiante à Sciences Po [1].

Attention, sur Wikipédia, existent des règles très importantes, nommées principes fondateurs que doivent respecter tous les contributeurs, sinon, ils se font virer (comme cela m’est arrivé). Dans les règles les plus importantes : « faites-vous plaisir et osez » – la règle qui autorise, par exemple, à s’auto-présenter comme chercheur scientifique, ou étudiante en sciences po, ou historien… –, et « présumez de la bonne foi de vos interlocuteurs », la règle qui oblige à faire semblant d’interagir avec Celette comme si elle était étudiante à Sciences Po et que sa culture générale était celle des étudiants de cette prestigieuse école…

Quel élève de classe préparatoire littéraire oserait écrire dans un devoir que Milza et Taguieff sont des historiens d’extrême-gauche, ou qu’Ordre nouveau n’était pas un parti néo-fasciste et que ce sont ses « ennemis d’extrême-gauche » qui le qualifient ainsi ? Combien de temps cette consternante stupidité va-t-elle rester publiée ?

Wikipédia, une encyclopédie porte-voix de l’idéologie de l’extrême-droite ?

Pas du tout, comme me l’a souvent écrit au bistro de Wikipédia Pierre-Carl Langlais doctorant alias Alexander Doria administrateur, contributeur spécialiste en tous sujets – de la musicologie aux sciences de la communication en passant par la philosophie pré-hellénique, la musique savante et la politique –, auto-proclamé expert en wikilogie [2]. Pierre-Carl-Alexander Langlais-Doria est membre du projet politique, et il l’affirme en tant que wikilogue : il n’y a aucune promotion de l’idéologie d’extrême-droite sur Wikipédia.

Milza et Taguieff sont des historiens d’extrême-gauche, c’est une évidence. Il faut donc traiter avec précaution les écrits de ces extrémistes, et leur préférer des auteurs publiés dans des publications « de qualité », neutres et objectives. Pour la presse, Le Figaro – avec une préférence pour Le Figaro Magazine –, Valeurs actuelles, Causeur, Boulevard Voltaire, Novopress, Nouvelles de France, Polémia. Pour les revues scientifiques à comité de lecture, deux titres suffisent à garantir la neutralité : La Nouvelle revue d’histoire – pour des approches scientifiques pointues –, et pour la vulgarisation, le magazine Historia – qu’il est préférable de qualifier de « revue », pour prouver son sérieux académique.


Source du logo de l’article

By gg3po (Tony Tony), SVG version by User:Booyabazooka [GPL (http://www.gnu.org/licenses/gpl.html)], via Wikimedia Commons


[1Pour une analyse sur l’auto-présentation de Celette, voir mon billet Wikipédia, Copé et Takieddine sur Médiapart du 8 décembre 2012 (en ligne ici).

[2Un machin pseudo-scientifique inventé par Pierre-Carl-Alexander Langlais-Doria, qu’il s’applique avec zèle à promouvoir sur internet, en tant que rédacteur en chef et unique participant à ce projet de revue scientifique à comité de lecture…

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)