Chez Eliane Daphy (site officiel - mefiez-vous des contrefaçons)
Accueil du site > Militantisme, infos et coups de gueule… > La lettre sans papier : résonnance "J’connais rien" de Richard (...)

La lettre sans papier : résonnance "J’connais rien" de Richard Desjardins

vendredi 1er janvier 2010, par Eliane Daphy

"Je vous renvoie donc dans ce courrier ma carte nationale d’identité. Et je vous prie de bien vouloir envoyer vos sbires de la police nationale elle aussi, pour qu’ils me renvoie dans mon pays d’origine : la France des droits humains, la France de l’égalité, la France de la fraternité et de la liberté…" Le comédien Iwan Lambert dans une lettre ouverte à Nicolas Sarkozy.

Film réalisé par Marion Boutin
en final, Y va toujours y avoir, superbe chanson de Richard Desjardins, Album Boom Boom, 1999.

J’connais pas l’nom des étoiles dans le ciel,
Ni des rivières, ni des oiseaux.
Honte à moi, trop souvent j’connais pas l’chemin
Qu’y m’faudrait prendre pour être content.
J’connais pas la couleur d’un bill de vingt
J’connais même pas le nom de mon voisin.
J’connais rien.
Mais y va toujours y avoir
d’la neige au mois d’janvier.
Y va toujours y avoir un feu de forêt
Dans l’temps des bleuets.
Toujours y avoir du vent su’l’ St-Laurent.
Tu peux pas changer ça.
Chante-moi pas.
Mais y va toujours y avoir
De l’eau dedans mon vin,
’vas-tu toujours y avoir
que’qu’chose en moins
quand tout c’que t’as c’t’une tranche de pain ?
Quand l’vent souffle, moi j’sais
D’où c’est qu’ça vient.
Yen a qui ont tout’ pis tout’ les autres, y ont rien.
Change-moi ça.

Quand j’aime une fois, j’aime pour toujours

Une chanson de Richard Desjardins que j’ai fait tourner en boucle ces derniers mois.

J’ai marqué d’une croix
La clôture de ta cour,
Je suis rentré chez moi
Par la sortie d’ secours.

Je me suis dit tout bas :
"Non, ce n’est pas mon jour,
Son cœur est un détroit,
Ses yeux un carrefour."

L’amour est un tournoi
Où tombent tour à tour
Les guerriers maladroits
Noyés dans la bravoure.

Si c’est ce que tu crois,
Si tel est ton discours,
Sois sûre qu’une proie
Deviendra ton vautour.

version Cabrel/Souchon

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0