Chez Eliane Daphy (site officiel - méfiez-vous des contrefaçons)

Accueil > Recherches et matériaux > Colette Pétonnet en Archives ouvertes > Colette Pétonnet. Méthodologie ethnologique en milieu urbain : un groupe (...)

Colette Pétonnet. Méthodologie ethnologique en milieu urbain : un groupe espagnol — hommage à André Leroi-Gourhan (Archives ouvertes)

lundi 28 juillet 2014, par Eliane Daphy

Référence de publication : Colette Pétonnet, 1972, « Méthodologie ethnologique en milieu urbain : un groupe espagnol », L’homme, hier et aujourd’hui : recueil d’études en hommage à André Leroi-Gourhan, Paris, Cujas, pp. 457-468.

Résumé
Nos maîtres nous ont enseigné la démarche lente, patiente, artisanale qui consiste à observer « sur le terrain » tous les gestes, toutes les conduites, toutes les réactions et toutes les relations qui caractérisent un groupe ethnique, puis à construire, à l’aide des matériaux rassemblés, une image transmissible de l’organisation de cette ethnie dans sa totalité et sa spécificité. Ils nous ont appris à surprendre les secrets du réel. Mais l’ethnologie classique s’adressait de préférence à des sociétés archaïques et lointaines et sa méthode à base d’abord monographique était adaptée à l’étude de ces isolats dans leur globalité. Puis l’ethnologue a accepté de découvrir des fragments de sa propre société en collectant auprès des groupes ruraux les restes d’un patrimoine. Aujourd’hui, le problème se pose de savoir si la méthode ethnologique convient à l’étude des grands centres urbains de la société occidentale. Devant l’effarante complexité et l’étendue d’une agglomération comme Paris et sa banlieue, un chercheur peut-il envisager de se présenter seul avec, pour unique outil, son sens de l’observation constamment affûté ? Intention présomptueuse et dérisoire jugent certains qui affirment que, seule la sociologie peut et doit utilement traiter, avec son matériel adéquat, des unités contenant des millions d’hommes. Mais l’agglomération parisienne pourrait n’être considérée que comme une constellation innombrable de sous-groupes imbriqués dans un immense réseau de connexions.

halshs-00004527 version 1 - Mise en ligne 2005/09/01
http://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00004527/fr/
oai:halshs.archives-ouvertes.fr:halshs-00004527_v1
Scanné par Claudie Petit (LAU, septembre 2004), secrétaire du LAU, dans le cadre des Archives ouvertes du Laboratoire d’anthropologie urbaine (LAU UPR34). Reconnaissance de caractères, révision et maquettage par Eliane Daphy (août 2005).

PNG - 3 ko
Télécharger le pdf depuis HAL